Forum d'aéromodélisme


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Moto planeur C-FALKE de 3060 d'env de PICHLER par Weymuller et promodel

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

jean paul 74

avatar
J'ai commandé par Weymuller et Promodel chez Pichler ce moto planeur.



3060 d'envergure, 1600 de long, ailes en deux pièces, stabilo démontable.



Je l'équipe d'un ASP 4 t 61, pour cela, vu que cet engin est prévus électrique, grosse modification structurelle du compartiment moteur, recul de la cloison à 108 mm du nez, et intégration dans un premier temps de son pot d'échappement, mais la chaleur engendrée par un 4 t, risque à plus ou moins brève échéance, la destruction de ce bel engin, aussi je modifie ma façon de voir pour placer ce pot silencieux en extérieur gauche, pour ce faire, j'ai commandé chez Just engines, un coude et ses écrous et un mamelon femelle de façons à me fabriquer une rallonge droite de 75 mm de long mâle et femelle, de façons à y visser le coude du silencieux.
Je suis serrurier chaudronnier et pour moi ce n(est pas un problème le tournage et la soudure inox.

Il me faut faire sur le tour, un manchon dans du rond acier de 10 mm usiné d'un bout pour recevoir la partie filetée en 10x75 qui y sera soudée arc inox, idem de l'autre coté, mais le mamelon femelle vissé dessus et contre bloqué par l'écrou.

Sur ce manchon prendra place la prise de pressurisation.

Un large prise d'air avant pour le refroidissement du cylindre, mais aussi un tunnel  d'échappement d'air chaud débouchant sous le ventre.



C'est un très beau moto planeur de type rétro, le kit est tout monté, juste à coller les deux pilotes, leur dossiers et la verrière sur le cockpit, bien sur le moteur à installer tète en bas, la radio, les servos, il est munis d'ailerons mais pas de volets, par contre des aérofreins.

J'ai aussi à fabriquer les leds en vue de monter les feux de navigation, pour cela des ficelles sont déjà collées en place servant d'aiguilles à filer.

Vert à droite, rouge à gauche sous mini bulles feux arrière de volet de dérive en blanc, feux jaune clignotant au sommet de dérive, comme d'ailleurs sous le ventre, et deux leds blanches dans le capot moteur.

Il faut bien sur coller les charnières des ailerons ,direction et profondeur, installer les tringleries et tous les servos, installer le récepteur son alimentation son inter général.

Les ailes s'encastrent dans le fuselage de 15 mm environ elles sont soutenues par une clé d'aile en  alu de diamètre 12 mm aux parois très épaisses, longueur de cette clé 680 mm, le dièdre est obtenu dans les ailes par les positions des nervures de sortes que la clé reste droite, leur fixation se fait par des fourchettes  et vis à sérrer dans le fuselage du type six pans creux.

Bub 11

avatar
Beau bébé !!!! Et en plus ya les explications ..........


___________________________________________


jean paul 74

avatar
Merci, mais il y en aura d'autres, notamment sur les feux de navigation commandés auprès des génération leds, et au printemps les vols d’essais.

jean paul 74

avatar
Je reviens à vous, comme la sardine est à l'huile, étant sur plusieurs forums à la fois, je n'aie pas eue assez de temps à vous consacrer.

Mon horizon s'étant éclaircis ( chez moi il est tombé cette nuit 40 cm de neige, c'est normal pour la Haute Savoie), je vais pouvoir vous consacrer plus de temps.

Donc l'aménagement de ce moto planeur s'est poursuivis du 24 Janvier à ces jours ci.

Le moto planeur est prévus d'origine en électrique, j'affectionne plus particulièrement les moteurs thermiques 4 temps, plus silencieux (lol) Ici un ASP 61.



Le but à été de scier la cloison moteur, pour la ré implanter à 108 mm du nez et donc plus en arrière pour implanter le moteur sur un bâtis moteur nylon, en respectant l'anti couple et le piqueur.



J'ai donc découpé un couple en CTP de 10 mm, et l'ai positionné sur ses repères, mais dans ce genres de modifs les montages et démontages sont légions, vu qu'il fallait implanter le moteur et son pot d'échappement intégré au fuselage, ce pot étant placé dans un tunnel fabriqué maison en polyester.



Il ne fallait pas qu'une fois le capot fermé ce couple géne sa remise en place.


Les glissières sont collées en place sur le crutch planeur mais pas sur la cloison, celle ci se comportant comme un tirroir pour les nombreuses découpes et ajustages, les trous du batis moteur sont percés ainsi que celui du passage des durits. 

J'ai donc collées des glissières triangulaires en bois dur autour du couple moteur et sur les cotés du crutche principal de façons à procéder à mes différends ajustages et découpes diverses.



Moteur en place sur son batis.





La première ouverture de refroidissement agrandie par la suite.

Il a fallut ouvrir une ouverture sur l'avant pour le refroidissement du cylindre, mais aussi construire un tunnel d’évacuation d'air chaud plus grand que l'ouverture et débouchant sous le fuselage.



L'ouverture dans le couple moteur de l'évacuation d'air chaud.



Construction biaise du tunnel d'air chaud.



Son débouché plus grand sous le fuselage, tout à coté la sortie supposée du pot d'échappement première version, sans tunnel juste avec un coude silicone. (ce qui s’avérera une erreur, d'ou la construction du tunnel plastique.)



Raisonnablement le petit pot pouvait s'inscrire dans le fuselage, mais ici nous n'avons pas de capot moteur démontable, ce qui signifie que moteur et pot devront être montés l'un sur l'autre pour être engagés dans leur logement nouvellement acquit, ce qui a été la véritable difficulté, puis une fois en place le contre écrou du coude du pot, bloqué.



Le tunnel plastique à sa place définitive tenu en place par de la mousse noire durant la polymérisation de la colle.

Vu que le pot s'intégrait parfaitement au crutch central, il fallait le rendre parallèle à l'axe du fuselage donc replier quelque peu ce coude en inox, autrement dit le fermer d'avantage, ce qui n'a pas été chose aisée l'inox étant particulièrement dur à travailler sans rien déformer.



Sorties patatoide de l'achappement.

Une fois l'ensemble moteur pot en place, évaluer les emplacement intérieurs divers, pour l’établissement d'un  tunnel cylindrique indépendant de l'autre mais parallèle et résistant à la chaleur du pot sans adjonction d'isolants.

J'ai donc fabriqué de forme patatoïde de révolution un  tunnel coudé en polyester autour d'un mandrin en carton à la forme et à l'angle du coude et au bon diamètre intérieur de 38 mm, un tube construit à l'aide de scotch et de plastiques d'emballages de façons qu'une fois dur, je puisse l'enlever très facilement par déroulage.

Une fois le coude polymérisé l'implanter à sa place définitive dans le fuselage, et en utilisant ses découpes pour boucher les jours, le tout collé à l' Époxydes.



Amélioration des sorties par la pose collées de plaquettes de bois durs autours des ouvertures, oracover découpés pour un collage bois sur bois.

Et bien sur faire les abergements extérieurs du débouchés des deux tunnels de biais.



Puis peinture de protection intérieure.



La suite des travaux consistèrent en la pose des feux de navigation, prévus sur ce kit, feux vert à droite, rouge à gauche, feux d(atterrissages dans le nez en blanc à coté du cône d'hélice, feux clignotants rouges en bout de dérive et sous le ventre entre les jambes du train, feux blanc en bout du volet de direction.



La suite c'est la pose des aérofreins prévus dans le kit, pour cela des ouvertures masquées par l'oracover sont à ouvrir sur l'extrados des ailes, c'est le prochain travail.

Coté devis de poids le montage d'un 4 t est plus léger que l'électrique, avec un gain de 3783 gr alors que finis en électrique prévus pour 4000 gr, pour atteindre ce poids en vue de son équilibrage il m'a fallut rajouter 217 gr de part et d'autre du moteur juste derrière le cône à l'intérieur du fuselage.

Centré il est légèrement piqueur.

Avec l’ajout des aérofreins je rajoute 150 gr, donc pour un total de 4150 gr en PTV.

Sa surface alaire est de 74 dm2, sa nouvelle charge alaire sera de 56 gr au dm2, alors qu'elle est donnée pour 55 gr au dm2.

Pour le centrage, l'accu ni mih 6 v 2500 mah est scratché à droite du réservoir de 227 cc, et la lipo leds scratchée à gauche du réservoir, les trois servos sont en place sur leur platine.

Par la suite je montrerais le montage des aérofreins.

Ceux ci étant prévus, ils se vissent sur un plancher sur élevé dans les ailes au dessus arrière des longerons, la profondeur des logements incluent la pose sur les aérofreins de plaquettes de couverture une fois fermés.

Les câbles trois fils font 58 cm de longs et dépassent largement en carlingue.

La suite au fur et à mesures des travaux.

jean-louis

avatar
Admin
Que de travail, on va suivre la suite de prêt, bonne continuation 


___________________________________________


Le top c'est d'avoir autant d’atterrissages que de décollages .



ASH26, ASW15b, ASW19, ASW27, Corsair, Crobe, Fish, Fun acro, L33 Solo, Manuréva, Phoenix, Pilatus B4, Polaris, Prodij HM, Spirit, Volcano, X-Race.
http://aeromodelisme.forumactif.org

jean paul 74

avatar
Merci Jean Louis.


___________________________________________


C'est au pied du mur, qu'on voit mieux le mur

jean paul 74

avatar
Un truc auquel on ne penses jamais pour équilibrer un avion centré arrière ? Une masse d’équilibrage montée sur l'axe moteur tel un gros écrou bronze ou laiton, ou encore une rondelle lourde genre volant moteur montée derrière le cône d'hélice, idée donné par le membre d'un forum concurrent.





Ici la masse constitue l'écrou de serrage de l'hélice sur le plateau du cône.

Donc je remplacerais avec bonheur mes plaquettes de plombs amovibles par une masse montée sur le cône en fonction du diamètre et pas de l'axe moteur, peut être un gros écrou de serrage, qui peut être en laiton, bronze, acier ou fonte fabriqué sur mesure.

Merci monsieur personne (pseudonyme).

Ça augmente du même coup l'inertie du moteur, lui permettant de supers ralentis.

jean-louis

avatar
Admin
L'idée est excellente.


___________________________________________


Le top c'est d'avoir autant d’atterrissages que de décollages .



ASH26, ASW15b, ASW19, ASW27, Corsair, Crobe, Fish, Fun acro, L33 Solo, Manuréva, Phoenix, Pilatus B4, Polaris, Prodij HM, Spirit, Volcano, X-Race.
http://aeromodelisme.forumactif.org

jean paul 74

avatar
C'est sur Jean Louis, on penses souvent aux masses de plombs, mais pas à ce genres de lestages, pourtant plus appropriés, centrés , concentriques et éloigné du modèle au maximum.

Je vais aller faire un  tour chez mon fournisseur metaux et prendre du bronze mécanique.

Mon idée bien sur est de l'inclure dans le cone, pour cela il me faut deux rondelles, la première coiffe l'hélice, son sommet de juste 2 mm recouvre le moyeu, ceci pour avoir le maximum de masse, puis l'écrou proprement dit conique qui la coiffe, mais celui ci taraudé, le serrage peut se faire alors par clé acier de 4 mm dans des trous radiaux.

Sur moteurs ASP se trouvent un gros écrou plus un plus petit à embase conique pénétrant dans le premier, dans ce cas le gros écrou de bronze sera ajusté comme le gros écrou standard, et le petit le pénétrant.

Il me faut en tout au moins 200 gr, plus en arrière j'avais 217 gr, mais j'ai du rogner mes plaques pour les ajuster au nez du modèle, de 17 gr environ, donc je penses que 200 gr serait bien, que je puis rogner au besoin.

Le temps de prendre les mesures intérieures du cône je vous donne celles ci ?

En faits ça ne va pas comme je voulais, le diamètre arbre est de 6,75 et le pas inconnus, je n'aie pas sous la main de jauge de filetages.

Je change ma façon : la pièce d'embase qui coiffe l'hélice de 50 de diamètre sur 15 d'épaisseur conique, puis le cône lui même de 50 de diamètre par 40 de long, il sera centré sur le cône d'embase, et sur l'axe lui même, j'ai un foret de 6,8, je conserve écrou et contre écrou qui pénètrent le cône principal serrant l'ensemble, pour travailler cela une balance de cuisine fera l'affaire pour les pesées.

La nature nous joue des tours il neige épais rajoutant une couche aux 30 cm d'hier J'ai des pneus neige, faudra bien que je sorte pour les mouiller. J'ai des courses à faire à Auchan.

Pour le bricolage et les courses c'est fichu, les routes sont engorgées de neiges de bagnoles et de camions, tant que ça tombera ça sera la pagaille, alors autant rester chez soit et vivre sur ses réserves, plutôt que d'aller rajouter une bagnole pagailleuse de plus.

baronrouge

avatar

Le volant en acier ou en laiton sur le vilo n'est pas nouvelle, tel que l'on peut le voir sur le site de Mick Reeves, et cette astuce permet de gagner pas mal de lest, en éloignant au max cette masse du CG. Celà permet aussi de stabiliser le ralenti, en faisant office de volant d'inertie.
Bien joué !

jean paul 74

avatar
J'ai réalisé ce volant moteur en laiton, je suis partis d'un rond laiton de 50 par 20 de long, tourné est fraisé, au départ son poids était de 300 gr, mais à force de rogner et d'ajuster aux formes intérieures du cône il ne fait plus que 148 gr, peut être sera il suffisant pour remplacer les 200 gr de plomb placé derrière le cône dans le fuselage ?

Seuls des essais diront si c'est bon ou non ?

Les photos suivront.

S'il n'est pas assez lourd, je puis rajouter du poids plus en avant dans la pointe du cône, mais rattaché mécaniquement au volant primaire.



Le volant moteur laiton.





Sa position dans le cône.



L' ASP 61 son embase de cône, l'hélice, ses écrous et contre écrous.



Le volant sur l'hélice.



La mise en place du cône.



Le cône en place.

S'il s'avérais que ce volant ne soit pas assez lourd, je puis placer au dessus une masse également en laiton, le hic c'est la clé à pipe de serrage et il ne restera pratiquement rien en laiton, ou alors rajouter des masselottes de parts et d'autre de l'hélice, brasées sur une rondelle large et mince, placée sous le volant. Mais ce sont des suppositions, il faut d’abord essayer, on verra après.

Ou encore faire un cône non percé mais collé époxydes dans la pointe du cône, juste devant le volant moteur, mais assuré par une vis axiale sérrée de puis l’extérieur comme sur les cônes des hélices repliables .

Des combines il y en a des tas, faut juste y penser et les exploiter.

jean-louis

avatar
Admin
L'idée et le travail sont excellents, au final vu que c'est au plus loin du CG il y aura forcement un gain de poids par rapport à la masse ajoutée dans le fuseau.


___________________________________________


Le top c'est d'avoir autant d’atterrissages que de décollages .



ASH26, ASW15b, ASW19, ASW27, Corsair, Crobe, Fish, Fun acro, L33 Solo, Manuréva, Phoenix, Pilatus B4, Polaris, Prodij HM, Spirit, Volcano, X-Race.
http://aeromodelisme.forumactif.org

baronrouge

avatar
Et plutot que de camoufler la masse sous le cone, pourquoi pas un cone en laiton massif ?...

Philaero

avatar
C'est vrai que là la masse est très éloignée du CG donc peut être moins besoin d'en mettre.
E,n tout cas l'astuce est bonne.
Phil.

jean paul 74

avatar
Pour répondre à Baron rouge, c'est un peu ce que je voulais faire, coiffer l'hélice de chaque coté, en laissant 1 mm entre l'embase plastique et les masselottes, mais c'était sans compter avec les butées de position de l'hélice et des tenons de fixation du cône plastique.

En faits à plusieurs sur une idée générale on peut tout faire, mais en mécanique quand on part sur une idée, on s'y tient, car le débit matière est prévu pour cette idée.

Mais un cône massif c'est tout à faits possible, il faut le prévoir dès le début, dans ce cas, pas besoin d'embase, le cône est massif il est fileté pour se raccorder sur l'axe vilebrequin, encore faut il avoir le bon taraud. Le cône coiffe alors l'hélice de chaque coté, son filetage est borgne de façons à conserver sa pointe ou son arrondis de pointe, le serrage se faisant par une tige acier en transversal.

On obtiendra alors un cône droit, et non galbé, car dans ce cas il faut un attachement spécial pour arrondis.

En faits on a tous des idées fabuleuses, mais quand il faut les mettre en pratique , il nous manque toujours quelque choses.

Oui Phil du fait de l'éloignement la masse du volant peut être moindre, c'est la dessus que je compte.

Philaero

avatar
Ou alors tu mets un moteur plus gros......................

jean paul 74

avatar
On y avait pensés avec manager, l' ASP de cylindrée inférieure, mais lui, fait 485 gr, alors que le 61 fait 480 gr, parce que ce sont les même moteurs seul l'alésage change, le 61 étant allégé.

On à choisis le 61 à cause de notre piste herbeuse, ou il fallait plus de puissance au décollage.

Mais on ne va pas chipoter comme la bas, j’essaie le centrage avec la masse acquise, on verra après.

Cet aprem à part faire la ratatouille (je suis spécialiste) j'ai continué le rodage du moteur du Piper, bien gras au ralentis, ils sont rigollots ces moteurs on dirait des pétrolettes, ratatta ratatta.

Ce qui est dommages c'est que je n'aie pas pu essayer la masse sur ce moteur, car je n'aie pas de clé à pipe de 12 pour serrer son écrou principal, le contre écrou est à fleur de la masse donc clé de 10 plate.

Lundi il faut que je m'en achète une.

Mais j'y pense, bête comme je suis j'aie des clés à douilles de 12 ? Donc demain nouvel essais avec la masse.

En faits de rodages, je penses qu'ils sont tellement bien usinés, que le rodage sera court , tout au plus deux réservoirs gras de 227 cc.

A ce régime ils ne chauffent pas, le cylindre est tiède le pot un peu plus, mais pour se brûler faudra se lever de bonne heure.

Alain avait dit des bêtises au sujet de l'ULM, en faits comme c'est une structure alu il m'a été relativement plus facile de rallonger le bâtis moteur ou de le reculer pour avoir le bon centrage prédim, c'est l'avantage et l'inconvénient d'une structure inventée, recouper ce qui est trop long, ou remplacer par des montants plus longs.

De faits cet ULM est centré sur son CG calculé par Franck A sans rajout de poids.

jean paul 74

avatar
Ca y est les AF sont posés, j'y ai mis le temps mais c'est fait, reste plus qu'à brancher chaque demi aile sur un connecteur MPX.

Il m'a fallut poser une cale en dessous de 3 mm, puis une fois posés vissés sur ce fond, j'ai préparés deux couvercles en 1,5 balsa recouverts d'oracover blanc, ces couvercles sont collés sur des petits dés en double face mousse, le gauche dépasse un peu, je rectifierais plus tard le cas échéant.

Pas si facile que ça à  bien poser ces AF c'est la première fois. Error humanum est.

Et pour la clé de 12 inutile, je l'aie dans la croix à bougies. Donc la masse est montée sur l'intérieur du cône.

Pour l'éssais moteur en appartement c'est dur dur, le voisinage va rouspéter plus fort que le moteur.

jean-louis

avatar
Admin
Pour la pose d'AF, je colle ma bande de balsa avec du silicone et je laisse volontairement dépasser de en sur épaisseur, quand c'est sec, je pose un scotch sur l'aile tout autour de l'AF et je ponce doucement la lamelle jusqu'à toucher le scotch et là je suis sur qu'ils sont juste à bonne auteur et que rien ne dépasse de l'aile. 


___________________________________________


Le top c'est d'avoir autant d’atterrissages que de décollages .



ASH26, ASW15b, ASW19, ASW27, Corsair, Crobe, Fish, Fun acro, L33 Solo, Manuréva, Phoenix, Pilatus B4, Polaris, Prodij HM, Spirit, Volcano, X-Race.
http://aeromodelisme.forumactif.org

jean paul 74

avatar
OK jean Louis, je retient la combine, refaire les plaquettes c'est pas un problème.

Colle silicone ou colle chaude ? Le silicone c'est plus adhérant que la colle chaude, mais à la défense de la colle chaude, sur le dessus de la barrette mobile, il y a des tas de trous, idéal pour placer des rivets de colle chaude, ou de silicone.

Le mieux donc est de faire suivant ta solution, puis une fois la languette collée et poncée, re dévissage de chaque appareil pour recouvrir les barrettes d'oracover.

A ton avis, oracover rouge uniquement sur les barrettes, c'est bien ? Vu que le modèle est blanc et rouge.


___________________________________________


C'est au pied du mur, qu'on voit mieux le mur

jean-louis

avatar
Admin
Salut J-Paul, petit truc important à faire, une fois la barrette collée, ouvrir de suite l'AF et laisser sécher, car si tu laisses sécher fermé et que la colle a un peut débordée et bien là t'es pas dans la mouise, ton AF reste fermé. Oui en rouge c'est bien ça tranche bien.


___________________________________________


Le top c'est d'avoir autant d’atterrissages que de décollages .



ASH26, ASW15b, ASW19, ASW27, Corsair, Crobe, Fish, Fun acro, L33 Solo, Manuréva, Phoenix, Pilatus B4, Polaris, Prodij HM, Spirit, Volcano, X-Race.
http://aeromodelisme.forumactif.org

jean paul 74

avatar
Oui, bien sur , c'est évident , merci.

J'ai rectifié la pose, en faits le deuxième à droite n'était pas posé, une fois l' AF vissé au fond de feuillure, j'ai posée la plaquette dessus qui venait à fleur de l’extrados, je l'ai donc collée cyano en trois points et vite relevé l' AF.

Pour celui déjà posé je l'ai relevé découpé avec un cutter fin les trois plots double face, puis après nettoyages reposée la plaquette qui elle aussi arrivait à fleur, je l'ai donc collée cyano à son tour, et vite relevé l' AF.

Une fois posée peinture en rouge, les petits pots Tamiya, une peinture spéciale plastiques maquettes.

Certes le rouge couvre très mal malgré son opacité, il faut donc au moins deux couches en laissant bien sécher les couches. Et c'est le même rouge que la couleur de base, coup de chance.

Mais merci quand même pour ton procédé.

jean paul 74

avatar





___________________________________________


C'est au pied du mur, qu'on voit mieux le mur

jean-louis

avatar
Admin
C'est vrai que ça dépasse un peut.


___________________________________________


Le top c'est d'avoir autant d’atterrissages que de décollages .



ASH26, ASW15b, ASW19, ASW27, Corsair, Crobe, Fish, Fun acro, L33 Solo, Manuréva, Phoenix, Pilatus B4, Polaris, Prodij HM, Spirit, Volcano, X-Race.
http://aeromodelisme.forumactif.org

jean paul 74

avatar
Non non, plus la, c'est l'angle de la prise de vue qui donne cette impression, et puis le rouge tranchant sur le blanc, avant , hier soir, oui ça dépassait nettement.

Je puis refaire un cliché de face, on verra toujours l'ombre du rouge, mais les plaquettes sont à fleur de l’extrados.


___________________________________________


C'est au pied du mur, qu'on voit mieux le mur

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum